mercredi 13 janvier 2010

Différentes formations

Il existe trois différentes formations que l'aéro club propose :
- 1 - Le Brevet d'Initiation Aéronautique - B.I.A.
- 2 - Le Brevet de Base - B.B.
- 3 - La Licence de pilote privé - P.P.L.


- 1- LE BREVET D'INITIATION AERONAUITIQEU - BIA

Il est destiné aux jeunes de 13 à 26 ans (- 1 jour). Il s'effectue dans le cadre d'une convention signée entre un aéroclub et un établissement scolaire. Il comporte une initiation théorique dans un établissement scolaire et une initiation pratique à l'Aéro-club. Le titulaire du brevet d'initiation aéronautique peut obtenir des bourses en s'adressant à son club.
Depuis la rentrée 2009 / 2010, l’Av’AIron club forme des étudiants au brevet d'initiation aéronautique en collaboration avec deux Lycées de RODEZ (MONTEIL et François-d’Estaing).
La formation comprend une quarantaine d'heures de cours et une formation pratique sous forme de deux à trois vols de 30 à 40 minutes chacun.

Les bourses d'études : Objectif pilote.

Dans la lignée du BIA, l'ambition du programme Objectif Pilote est de conduire les jeunes jusqu'au PPL en évitant les abandons en cours de formation grâce à des aides substantielles qui sont accordées une fois l'objectif atteint. Il est à noter que ces aides sont plus importantes si la personne est titulaire du BIA.

Exemple de bourses Avion :
OBJECTIF * Montant de la bourse
Lâcher 305 €
Brevet de base (sans BIA) 305 €
Brevet de base (titulaire du BIA) 455 €
PPL 610 €
1° cycle de voltige 305 €
Qualification montagne 305 €

* Montant indicatif, susceptible d'être modifié
Brevet de base B.B.
Vol à vue dans un rayon de 30 km autour du terrain.

CONDITIONS DE RENOUVELLEMENT

(avant la fin de la date de validité car licence nationale)
10 H de Commandant de bord dans les 12 derniers mois (au jour de la demande) et Visa de l’Autorité aéronautique.
Si conditions non réalisées ou si date dépassée, contrôle de compétence par FI
Les visites médicales sont dissociées de la licence.


- 2 - LE BREVET DE BASE

Pour être présenté à l'examen en vol du Brevet de Base, vous devrez :
• avoir réussi l'examen théorique,
• avoir 15 ans révolus pour le premier vol solo (seul à bord),
• avoir effectué un "pré-test" (examen pratique blanc) avec un autre instructeur,
• avoir effectué au moins 4 heures de vol solo et 20 atterrissages.

Une fois le brevet acquis, il vous sera possible de voler dans un rayon de 30 km autour du terrain, puis de postuler à des extensions ("autorisations additionnelles") temporaires ou permanentes :
• emport de passagers (après au moins 20 heures en solo dont 5 dans les deux derniers mois), voltige, accès à d'autres terrains, mais aussi vol de nuit, remorquage de planeurs, largage de parachutistes...

L'EXAMEN THEORIQUE (calendrier)

Vous devez répondre juste à 45 questions à choix multiple sur 60 questions posées. Cet examen se déroule régulièrement à TOULOUSE.
Les 60 questions sont tirées d'une banque d'environ 450 questions publiées. Vous pouvez obtenir ces questions auprès de votre instructeur.

L'EXAMEN PRATIQUE

Il se compose d'une partie au sol, puis d'un vol pouvant durer 90 minutes environ.
L'examen au sol
Il suit le schéma classique de la préparation de tout vol où l'on examine successivement :
• documents pilote : Carnet de vol, certificat théorique, aptitude médicale, livret de progression,
• documents avion : Carnet de route et documents associés, manuel de vol,
• situation météorologique : ( générale, au départ, à l'arrivée, phénomènes particuliers, etc.),
• NOTAM : des aérodromes locaux et de déroutement,
• procédures de départ et arrivée. Particularités des espaces aériens traversés,
• performances avion, vitesses caractéristiques, procédures normales et d'urgences ...
• carburant : quantité minimale à embarquer, quantité réelle,
• chargement et centrage.

L'EXAMEN EN VOL

L'examen débute avec la visite prévol détaillée et commentée. Le vol pourra comprendre :
• connaissance des balisages, aire à signaux et circuit d'aérodrome,
• décollage et atterrissage normaux et par vent de travers, remise de gaz, décollage et atterrissage courts avec montée à pente max...
• vol en descente à VNO, évolutions en vol lent (1,2 Vs0), décrochage en palier...
• virages en palier jusqu'à 60°, récupération de virages engagés...
• utilisation de la radio dans et en dehors du circuit d'aérodrome, communications avec les organismes extérieurs à l'occasion d'un vol local, respect des clairances,
• réactions face aux pannes de moteur ou d'équipements (électricité, volets, compensateur, radio),
• prévention des abordages dans toutes les phases de vol.


- 3 - LICENCE DE PILOTE PRIVE - PPL

Licence de pilote privé (avion) "Private Pilot Licence (Airplane)" PPL(A).

Vol à vue dans le monde entier.

Temps réglementaire: 45 heures de vol dont 10 heures en solo et des navigations, compter une moyenne nationale de 65 heures…

EN QUOI CONSISTE LE PPL ?

Le PPL peut être passé dans la continuation du BB car le PPL est un "super BB" avec une grosse formation supplémentaire aux voyages et à la radio-navigation. Commencer par le BB est même la méthode préférentielle car vous serez alors déjà entraîné aux différents examens théoriques et pratiques.
Le PPL obtenu, vous pourrez voler en emportant des passagers non payants dans toute la France et, si vous parlez Anglais, dans toute l'Europe (et même ailleurs, comme en Afrique par exemple) !
Le PPL est une licence de vol à vue (règles de vol à vue dites VFR pour Visual Flight Rules). C'est à dire que vous ne pourrez pas voler lorsque le temps sera trop mauvais car toute votre technique du pilotage (comme pour le BB d'ailleurs) sera basée sur les observations de l'extérieur (horizon, repères au sol, etc.) et non pas avec l'horizon artificiel.
Le PPL est une licence de pilote privé. Vous ne pourrez pas piloter contre rémunérations mais vous aurez le droit de partager les frais de vol avec vos passagers (essence, location de l'avion, taxes, etc.).
Une fois le PPL en poche, comme après le BB, vous serez qualifié pour voler sur les avions monomoteurs avec moteur à piston, qualification dite "SEP" (Single Engine Piston). Pour les autres monomoteurs (avec turbines ...), il faudra passer les qualifications appropriées.

QUELLE EST LA FORMATION ?

La formation au PPL comprend une partie théorique et une partie pratique.
La formation théorique est contrôlée par l'examen théorique du PPL, une centaine de questions organisée en 5 modules (réglementation, technique du vol, connaissance de l'avion, météo et navigation, facteurs humains). Les différents modules peuvent être passés séparément mais l'ensemble de ces modules doit être réussi en 12 mois maximum.
Le candidat doit avoir au moins 75% des points pour pouvoir obtenir son PPL théorique.
Il existe un "manuel du pilote privé avion" (éditions Cépadués) qui présente toute la théorie.

Des cours complémentaires sont donnés par les instructeurs aux pilotes brevetés.
Réglementairement, la formation pratique consiste en 45 heures de vol minimum, dont au moins 25 en double commande et au moins 10 en vol solo (seul à bord), comprenant au minimum 5 heures de vol en campagne et un voyage de 150 nautiques (à peu près 270 km) avec deux atterrissages complets intermédiaires.
En pratique, 65 heures de vol semblent toutefois plus réalistes (c'est la moyenne nationale).
Durant ces 45 heures de vol (au moins...), vous apprendrez les bases du pilotages (si vous n'avez pas déjà passé votre BB) et surtout les différents types de navigation (au cap et à la montre, la radionavigation, la navigation avec GPS, etc.).
La formation au PPL comprend également une initiation au VSV (Vol Sans Visibilité). Cette initiation vous apprendra à faire demi-tour si vous êtes rentré dans un nuage (et que vous n'avez donc plus de repères visuels extérieurs)...
L'aptitude au vol de nuit (VFRN) requiert au moins 5 heures de vol de nuit supplémentaires, dont 3 en double commandes. Le vol de nuit s'effectue généralement sur Nancy et Epinal Mirecourt.

QUEL AGE FAUT-IL AVOIR ?

Il n'y a pas d'âge pour commencer mais la théorie et les prises de décisions sont difficiles pour les trop jeunes...
Pour être lâché solo (c'est à dire partir seul à bord de l'avion) dans le cadre du PPL, il faut avoir 16 ans révolus (15 ans pour le BB, les heures de vol solo effectuées entre 15 et 16 ans comptent pour le BB mais pas pour le PPL).
Pour passer l'examen pratique (un test en vol comprenant une navigation et une partie de maniabilité contrôlée par un examinateur), il faut avoir 17 ans révolus...

FAUT-IL AVOIR DES APTITUDES PARTICULIERES ?

Il "suffit" juste d'être patient et travailleur, de comprendre et répéter les mêmes gestes pour qu'ils finissent par devenir évidents pour vous et également de savoir manier quelques chiffres pour faire de simples et rapides calculs mentaux en vol (pour la navigation)...
Une seule aptitude est vraiment requise: l'aptitude physique et mentale ou, si vous préférez, la visite médicale effectuée chez un médecin agréé par l'aviation civile.
Cette visite n'est pas remboursée par la sécurité sociale.
Au sujet de la vue : les myopes (et les autres) peuvent parfaitement devenir pilote. Il leur faut toutefois remplir les conditions suivantes :
• avoir une acuité visuelle d'au moins 7/10 aux deux yeux, avec ou sans corrections (avec leurs lunettes),
• ne pas dépasser la limite +5 dioptries / -5 dioptries. Les dioptries étant, pour simplifier, la puissance des verres. Elles sont inscrites sur votre ordonnance...

DES LECONS A QUEL RYTHME ?

Le bon rythme est de prendre une leçon par semaine, si possible aux mêmes jours et heures afin d'avoir un moniteur attitré. Compter des créneaux de deux heures au début puis trois ou quatre heures pour les navigations. Ces créneaux comprennent, les "briefings", la préparation de l'avion, la paperasse et, enfin, le vol.
Une fois le PPL acquis, vous devrez effectuer 12 heures de vol par an (en simplifiant) afin de conserver votre qualification SEP.